Qui suis-je ?

Fabrice Nowak - PortraitJe m’appelle Fabrice Nowak — ce qui a fortement inspiré le titre de ce blog.

J’ai grandi à La Réunion, que j’ai quittée après un bac littéraire, pour venir faire mes études – mes humanités ! – à Paris. J’ai particulièrement travaillé sur les pratiques de la littérature et ai réfléchi aux études littéraires elle-même. Ma thèse de doctorat a ainsi porté sur la mémorisation des textes littéraires, une thèse au croisement de la littérature, des neurosciences, de la psychologie, de l’anthropologie, de la philosophie, de la politique, de sociologie, de l’astrologie (3 pages de la thèse quand même !)…

Je poursuis mes recherches, participant à des colloques, mais à la marge de toute carrière universitaire. Se présenter comme « chercheur indépendant » n’ouvrant aucune porte, je me présente comme « chercheur associé » à La Sorbonne, titre signifiant juste chercheur sans poste, ni affection, ni carrière, ni perspective universitaire — ce qui ne me déplaît pas.

Parallèlement à mes études littéraires, je me suis investi dans des questions pédagogiques, me formant ainsi à la pédagogie Waldorf-Steiner et la Gestion Mentale d’Antoine de La Garanderie. J’ai enseigné en lycée, été répétiteur en collège, donné des cours particuliers, fait des stages pratiques en primaire et, dernièrement, été instituteur en maternelle.

J’ai mis entre parenthèses cette activité d’enseignant pour fonder mon cabinet de thérapie psychocorporelle (ici pour ceux que ça intéresse), nom un peu générique regroupant les techniques dont l’ambition est de soigner l’esprit par le corps à travers le toucher.

Quels liens entre toutes ces activités ? Je les découvre moi-même progressivement, mêlant tour à tour les questions de littérature et de santé, les questions de pédagogie et de littérature, de santé et d’épistémologie, j’en passe et des meilleures. Tous ces domaines, et surtout leurs croisements, sont pour moi l’occasion de réfléchir et donner à penser.