All posts tagged: hélichryse

La maladie de Dupuytren : durcissement des tendons de la paume de la main

Maladie de Dupuytren : sortir du pétrin !

La maladie de Dupuytren consiste en une rétractation de l’aponévrose de la main. Elle provoque une perte de mobilité des doigts, surtout l’annulaire et l’auriculaire. Les doigts, au repos, sont de plus en plus pliés. À terme, la maladie est invalidante. Il semblerait qu’on puisse en guérir néanmoins, surtout si on s’y prend tôt. Au-delà de l’aspect mécanique, la maladie signe une inflammation généralisée du corps. Petite revue des traitements glanés. Je vais d’abord parler des traitements à faire soi-même sans grand risque, puis des traitements plus lourds qu’il vaudrait mieux suivre sous le contrôle d’un médecin. Première étape : automédication sans risque Soigner le terrain inflammatoire La première chose à faire est de traiter le terrain inflammatoire. Cela passe par une révision de l’alimentation. En gros : suppression des produits laitiers ; suppression des produits raffinés industriels ; modération, si ce n’est suppression, de l’alcool augmentation des fruits et légumes : au moins 400 g par jour. Un petit tour ici pour une vision plus complète : https://www.amazon.fr/s?k=régime+anti+inflammatoire Pour l’inflammation globale, un petit tour par la case chromatoacupuncture …

chimiotherapie

Chimiothérapie : atténuez les effets secondaires

Quelques conseils pour atténuer les effets secondaires d’une chimiothérapie. Il ne s’agit pas de tout faire mais de choisir ce qui vous tente le plus. Faites toujours approuver votre choix par votre médecin. Et s’il peut vous expliquer pourquoi, c’est mieux  ! Tout au long de la chimiothérapie Miel de Rhododendron, 1  cuillère à soupe matin et soir, en gardant 1  minute dans la bouche. Augmenter sa consommation de huiles végétales de qualité biologique : noisette, olive, noix, colza, courge, tournesol, chanvre, onagre, bourrache par exemple. Quelques plantes, au choix, pour protéger le foie  : du desmodium, du schizandra ou du chardon-marie. La propolis renforcerait les effets de la chimiothérapie tout en permettant de retrouver un taux correct de globules rouges et blancs. On peut utiliser la propolis de Pollenergie en actidose. On prend 3  actidoses par jour, 1  mois sur 2. Ce traitement est un peu coûteux : sachant qu’une boîte de 20 coûte environ 20  euros, on arrive à 90  euros le traitement. Mais comme on en prend qu’1  mois sur 2, cela revient à 45  euros par …