introremedes, Non classé, Prendre soin de sa santé sans médicaments, Santé du corps et de l'esprit
Leave a comment

Hypotension : gare à la chute (de tension) !

Chute (de tension ?)

On parle plus souvent de l’hypertension que de l’hypotension, mais pour ceux qui en souffrent, les désagréments sont multiples : étourdissements, sensation de faiblesse et de fatigue, vision trouble, nausées, syncope…

Les conseils qui suivent ne dispensent pas d’un suivi médical ! Mais si votre médecin ne voit de contre-indication, pourquoi ne pas essayer ?

Les remèdes et compléments alimentaires

Les conseils alimentaires sont assez simples :
– supprimez l’alcool (et le cannabis) ;
– consommez ces deux aliments déconseillés quand on a de l’hypertension : sel et réglisse (en tisane) ;
consommez du raifort cru ou en condiment.
Faites une cure d’eleuthérocoque (appelé aussi ginseng sibérien) : ce n’est pas très cher !

En gemmothérapie, le combo cassis (ribes nigrum) et chêne (quercus pedonculata) pour vous aider en profondeur.

Si vous aimez mettre la main à la patte, voici une recette plus originale à faire soi-même : le vin pour le cœur d’Hildegarde de Bingen censé avoir des vertus pour quasiment tous les problèmes cardiaques : faiblesse cardiaque, douleurs cardiaques, vieillissement du cœur…

Le persil, élément principal du vin pour le cœur d’Hildegarde de Bingen

Voici la recette, avec sa variante contenant de l’aubépine pour amplifier les effets.
Faites bouillir 1 litre de vin bio avec 10g de feuilles de persil (ou une dizaine de tiges de branches de persil), 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin pendant 5 minutes. Puis ajoutez 80g (pour les diabétiques) à 150 grammes de miel (et en option, 30 gouttes de teinture mère d’aubépine) et faites bouillir encore 5 minutes.
Prenez 3 fois par jour un petit verre à liqueur après les repas.

Mais vous pouvez aussi en acheter ici par exemple, même si cela revient quand même plus cher !

Les émotions

L’hypotension peut avoir une dimension plus émotionnelle. Une série d’élixirs floraux peut aider à vaincre ce problème à la racine ! Il faut choisir le ou les élixirs qui correspondent à votre situation. Il est possible d’en choisir plusieurs

Elixir de Southern Cross

Southern cross, si vous sous sentez martyrisé par la vie en ce moment ;
Kapok bush, si vous êtes facilement découragé.
Five corners bush, si vous manquez d’estime et de confiance en vous.
Clematis invite à rester bien ancré, si votre hypotension est une manière de fuir.
Hornbeam si la moindre petite tâche pour parait être une montagne !

Je recommande surtout d’en prendre au coucher, et éventuellement au réveil.

L’énergétique

Manoeuvre de polarité pour calmer l'hypotension
Source : Livre « L’Autopolarité » de Michelle GUAY

Vous pouvez faire 2 ou 3 fois par jour cette manœuvre de polarité (issue du livre L’Autopolarité de Michelle GUAY d’où j’ai aussi tiré l’illustration)

Asseyez-vous. Mettez vos mains au niveau des orteils, à 5-8 cm du corps. Remontez très lentement le long du corps jusqu’à la tête? Redescendez mas mains par le côté. Faites ce mouvement 3, 6 ou 9 fois à la suite. Mieux vaut 3 fois lentement que 9 fois rapidement.

De plus, vous pouvez aussi stimuler plusieurs fois par jour le point d’acupuncture IG5/Yanguu, situé sous le pli du poignet à l’extérieur. La localisation exacte :  » sur l’extrémité ulnaire du pli transversal du poignet dans une dépression entre le processus styloïde du cubitus et l’os pyramidal. »

Point Yunggu ou IG5, situé sur le côté de la main, à l'extérieur, au niveau du pli du poignet.
Point IG 5, appelé Yanggu en chinois

Une autre solution peut être d’y coller un petit patch de cross-tape pour un effet en douceur et ne plus avoir à y penser !

L’homéopathie en remède de fond

Enfin, si vous souhaitez faire un vrai travail de fond, un traitement homéopathique pourrait vous aider. L’idéal est de consulter un homéopathe uniciste.

Mais je vous livre la liste des remèdes les plus courants. Ne les prenez que si la description globale vous ressemble ! Voyez si un de ces remèdes homéopathiques correspond à soi :

Pulsatilla ;
Sulfur iodatum ;
Kalium phosphoricum ;
Natrum muriaticum ;
Sepia.

Je vous invite à faire vos propres recherches sur les remèdes homéopathiques, à ne pas les mélanger, et à ne pas croire que « si ça ne fait pas de bien, ça peut faire du mal », parce que ça peut en faire !

Si d’autres remèdes ont très bien marché pour vous, n’hésitez pas à m’en faire part !

Votre avis m’intéresse :)