Santé du corps et de l'esprit
comments 2

Chimiothérapie : atténuez les effets secondaires

chimiotherapie

Quelques conseils pour atténuer les effets secondaires d’une chimiothérapie. Il ne s’agit pas de tout faire mais de choisir ce qui vous tente le plus. Faites toujours approuver votre choix par votre médecin. Et s’il peut vous expliquer pourquoi, c’est mieux  !

Tout au long de la chimiothérapie

  • Miel de Rhododendron, 1  cuillère à soupe matin et soir, en gardant 1  minute dans la bouche.
  • Augmenter sa consommation de huiles végétales de qualité biologique : noisette, olive, noix, colza, courge, tournesol, chanvre, onagre, bourrache par exemple.
  • Quelques plantes, au choix, pour protéger le foie  : du desmodium, du schizandra ou du chardon-marie.
  • La propolis renforcerait les effets de la chimiothérapie tout en permettant de retrouver un taux correct de globules rouges et blancs.
    On peut utiliser la propolis de Pollenergie en actidose. On prend 3  actidoses par jour, 1  mois sur 2. Ce traitement est un peu coûteux : sachant qu’une boîte de 20 coûte environ 20  euros, on arrive à 90  euros le traitement. Mais comme on en prend qu’1  mois sur 2, cela revient à 45  euros par mois.
  • Toujours pour atténuer les effets secondaires, voici une formule d’Aude Maillard). On met dans un flacon de 10  ml  : 5  ml d’huile essentielle d’hélichryse italienne  +  3  ml d’huile essentielle de litsée citronnée  +  2  ml de livèche racine.
    4  gouttes 4  fois par jour, à commencer 2  jours avant la séance de chimiothérapie, le jour-même et 2  jours après, soit 5  jours.
    Le mélange coûte un peu cher : environ 37  euros les 3 huiles essentielles dans les bonnes quantités en l’achetant sur Aroma-Zone. Puisque 10  ml font à peu près 35  gouttes, vous en aurez pour 4  séances de chimiothérapie à raison de 16  gouttes par jour et 2  jours avant et après.

Chimiothérapie et bouche

Au cours d’une chimiothérapie, on peut ressentir de nombreux désagréments dans la bouche et des champignons peuvent s’installer. Voici de quoi les atténuer  :

  • Pour éviter les infections de la bouche, faite des bains de bouche d’hydrolat de menthe, de laurier ou de tea-tree.
  • Si votre bouche est sèche  : hydrolat de basilic exotique.

Entre 2 séances

Pour se remettre d’aplomb entre 2 séances de chimiothérapie  :

  • Cure de jus d’aloe vera à boire, pendant 2  semaines.
  • Cure de probiotiques pendant 2  semaines.
  • Huile essentielle de carotte cultivée (daucus carota sativa)  : 2  gouttes par jour pendant 2  semaines pour restaurer les cellules du foie. À éviter en cas d’hypertension.

Pour la convalescence post-chimiothérapie

Vous avez fait toutes vos séances. Vous pouvez refaire pendant 2  semaines les cures précédentes d’aloe vera, de probiotiques, d’huile essentielle de carottes, de plantes pour le foie et/ou la formule d’huiles essentielles. Mais de manière plus spécifique, voilà de quoi relancer votre organisme :

  • Du bourgeon de cassis en gemmothérapie à prendre en magasin bio  : 1  goutte pour environ 10  kg de poids, dans un peu d’eau. Si vous faites 62  kg, prenez 6 ou 7  gouttes, en cure de 2  mois.
  • Appliquez dans le dos sur les reins et les surrénales, le long des muscles paravertébraux, 2 ou 3  gouttes d’un mélange à parts égales d’huiles essentielles de pin sylvestre et d’épinette noire, le matin et vers 16  h pendant 3  semaines.

L’accompagnement

En plus de la dimension purement physique de ces soins, il peut être intéressant d’être accompagné par un thérapeute d’un point de vue émotionnel et/ou d’un point de vue énergétique. Si cette optique vous intéresse, rendez-vous ici (il existe un protocole spécifique en Trame pour vous accompagner) !

2 Comments

  1. Felicie aussi says

    Autre « tuyau »: dormir énormément si c’est possible. Se coucher tôt et faire des siestes. J’ai remarqué qu’avec beaucoup de sommeil, les effets étaient atténués au bout de la première semaine.
    Faire du sport, c’est également très bénéfique. Cela peut paraître la dernière chose qu’on ait envie de faire vu l’état de faiblesse dans lequel on se trouve après une séance de chimio, mais outre la joie que cet effort procure, j’ai lu plusieurs études sur les bienfaits physiques du sport après traitement du cancer mais également pendant.
    Merci pour les conseils sur la bouche, je note si éventuellement cela doit me resservir. À l’époque je n’avais rien trouvé pour enlever le goût métallique qui reste en bouche 😔.

    • Fabrice Nowak says

      Bonjour Felicie,

      Merci de « tuyau » 😉 C’est vrai que le sommeil est le moment où le corps se régénère, donc un apport de sommeil ne peut faire que du bien. Quant au sport, il produit des hormones qui aident à se sentir mieux !

      Je ne vous souhaite pas d’avoir à tester les conseils pour la bouche, mais si quelqu’un que vous connaissez est dans cette situation, vous saurez quoi lui conseiller 🙂

Votre avis m’intéresse :)