All posts filed under: Divers

Mariage gay à TPMP et canular homophobe

Du canular homophobe de TPMP

Pourquoi réfléchir à la séquence controversée du canular homophobe de TPMP plus d’un mois après ? Parce que 1) je procrastine ; 2) ça me permet d’arguer qu’il faut prendre du recul sur l’actualité et de qualifier pompeusement cette considération d’intempestive ; 3) ça permet de voir ce qui n’a pas été forcément dit, ou pas assez clairement ou sur un autre ton. Car je me trouve dans une position qui n’a pas été très représentée ces derniers mois : je trouve que canular était homophobe et en même temps j’aime bien TPMP et Cyril Hanouna. Aussi, je pense pouvoir donner un avis sans excès ni mépris, contrairement à la quasi-totalité des articles qui sont parus. C’est l’émission du lendemain, ci-dessous, dans qui m’a surtout intéressée, celle où les chroniquer sont revenus sur la séquence et la polémique. Étrangement, à part Cyril Hanouna, tout le monde trouvait que c’était trop injuste et que le canular était au pire « déplacé ». La séquence commence à 1 h 18 min 50 s. Personne ne semble réellement comprendre le fond du problème de ce canular. Plusieurs arguments sont avancés …

Donner du sens à son travail : 2 pistes pratiques

Entre le burn-out et le bore-out, l’absentéisme et le présentéisme, le milieu du travail semble être un terreau de souffrance potentielle sans fin. Une logique de productivité sans borne presse les employés à en faire toujours plus, toujours plus vite en exigeant aussi un toujours mieux. Au risque de l’usure. Alors évidemment, il est dans la nature même de tout travail, de toute activité, de la vie même, d’user : le travail prend du temps, nécessite de notre énergie. Le corps se fatigue, mais l’esprit aussi. Au-delà des revendications sur la pénibilité physique du travail, on pourrait ajouter la pénibilité psychologique, celle qui ne va pas tant jouer sur l’espérance de vie que la qualité de vie. Il y a des métiers qui sont pour ainsi dire objectivement épuisants pour les nerfs : enseignants en fonction des âges des élèves et des milieux, forces de l’ordre, professions de santé… Mais il est un facteur de pénibilité psychologique fondamental : l’absence de sens. Pour Victor Frankl (1905-1997), psychiatre iconoclaste, la névrose majeure de notre temps n’est pas liée à …

Les 12 sens : les 12 portes d'entrées de nos perceptions

L’éducation des 12 sens : un chemin pédagogique

La question des sens est centrale dans la pédagogie Waldorf-Steiner. Elle peut être pour tout parent d’une grande aide dans l’éducation des enfants. Elle oriente vers le type d’activité à faire faire à son enfant en fonction de son âge. Tout enseignant peut donc aussi y trouver un intérêt, quelle que soit la pédagogie qu’il applique. Nous verrons ce qui justifie de parler de 12 sens, pourquoi on a intérêt à les éduquer et la spécificité de chacun. 5 sens ? Non, 12 ! Rudolf Steiner propose une vision très originale et stimulante puisque : 1) il prend en considération 12 sens, parce qu’évidemment, c’est plus classe que 5 et c’est tout de suite plus ésotérique, chaque sens pouvant être mis symboliquement en relation avec un signe du zodiaque ; 2) il lie les sens à 3 types de conscience ; 3) il considère qu’il y a une progressivité dans le développement de ces sens : à chaque période de vie correspond le développement de certains sens, ce qui est une grande aide pour le pédagogue et les parents. Reprenons dans …

Antoine de La Garanderie, créateur de la Gestion mentale

La Gestion mentale d’Antoine de La Garanderie : un outil pédagogique polyvalent

La Gestion mentale est l’œuvre d’Antoine de La Garanderie, enseignant de philosophie français qui s’est intéressé de près à la réussite de ses élèves. C’est un outil pédagogique très utile qui peut se fondre assez aisément dans n’importe quel dispositif pédagogique, de l’école aux formations pour adultes en passant par les universités. Il demande de se former pour utiliser son plein potentiel. Mais la seule prise de conscience de ses grands principes permet de s’améliorer facilement en tant que formateur ou enseignant. C’est le but de cet article : vous faire prendre conscience que nous ne fonctionnons pas tous de la même façon dans nos têtes pour relativiser l’idée d’une « bonne méthode » universelle d’apprentissage. De la phénoménologie à la pédagogie La Gestion mentale est le fruit de réflexions philosophiques pointues que je résume et simplifie ici. La question fondamentale d’Antoine de La Garanderie est : comment un objet du monde devient-il un objet de connaissance ? Il y a une pomme devant moi, qui est un objet du monde dont l’existence est réelle, c’est-à-dire indépendante de ma perception. …

ampoule éclairée dans le noir

Le revenu universel ou comment valoriser enfin le vrai travail

Le revenu universel entre philosophie et technique Dressant le portrait de Julia Cagé, l’économiste qui travaille pour Benoît Hamon sur le revenu universel, Le Point note « la jeune femme ne s’attarde pas sur la dimension philosophique de la mesure. Elle préfère s’attaquer au concret ». Cette séparation entre la philosophie et le concret, la théorie et la pratique, en dit long sur pourquoi le revenu universel n’imprime pas tellement les esprits, au regard de la révolution qu’il représente. En effet, ne pas s’atteler à diffuser sa théorie, à savoir le changement de paradigme dans lequel il s’inscrit face au travail et à la vision qu’on a de l’être humain, c’est prendre le risque de le juger à l’aune de concepts périmés tel que l’assistanat. D’où son relatif échec dans l’opinion — relatif, car il est quand même de bon augure que le candidat PS le porte pour l’élection présidentielle. En effet, la question du revenu universel est arrivée sur le devant de la scène politique et médiatique de manière très inattendue. Bien sûr, il y avait …

calendrier lunaire

Calendrier lunaire pour les cheveux (2017)

Les dates du calendrier lunaire 2017   Juillet Hémisphère nord – Coup de cœur : 26. – À éviter : 7, 12, 14, 22. – Vitalité : 18. – Repousse rapide : pas de dates ce mois-ci. – Repousse lente et anti-fourches : pas de dates ce mois-ci. – Épilation : 22, 23, 24. Si vous habitez sous les tropiques, faites-le à la marée descendante. – Couleur : pas de dates ce mois-ci. – Masques capillaires : pas de dates ce mois-ci. – Bébés pour la première fois : 25 au matin. Hémisphère sud – Coup de cœur : 26. – À éviter : 7, 12, 14, 22. – Vitalité : 18. – Repousse rapide : 1, 4, 5, 6, 25, 26, 27, 28, 29. Si vous habitez sous les tropiques, faites-le en plus à la marée montante. – Repousse lente et anti-fourches : 11, 12, 13, 14, 15, 18*, 19, 20. Si vous habitez sous les tropiques, faites-le à la marée descendante. – Épilation : du 10 au 20. Si vous habitez sous les tropiques, faites-le à la marée descendante. – Couleur : pas de dates ce mois-ci. – Masques capillaires : du 25 au 29. Si vous habitez sous les tropiques, faites-le en plus à la marée …

portraits de Maria Montessori et Rudolf Steiner

Montessori et Steiner : ressemblances et différences

Ayant été formé à la pédagogie Waldorf-Steiner, dite « Steiner » pour aller plus vite, j’ai été amené à discuter avec beaucoup de monde des « pédagogies alternatives ». Cette expression regroupe toutes les manières d’enseigner qui ne sont pas celle de l’école traditionnelle. Elle est donc très vague, et peut regrouper des méthodes dont les principes sont très différents. J’ai voulu en savoir plus, étant souvent confronté à des questions sur la différence entre les deux. Ce que je dis de la pédagogie Montessori se fonde sur le livre Montessori : Apprends-moi à faire seul, La pédagogie Montessori expliquée aux parents de Charlotte Poussin. Il s’agit plus de notes que d’une comparaison très méthodique. Cela concerne plus particulièrement la petite enfance et l’école maternelle. La spiritualité Étonnamment, Montessori et Steiner ont tous les deux ont une vision spirituelle de l’éducation, c’est-à-dire qu’elle se fonde sur une vision de l’être humain qui a à voir avec une sorte de transcendance. Je dis « étonnamment », car c’est une dimension peu connue de Montessori. Cette vision particulière se caractérise chez les deux par …

rangée d'orateurs à un colloque

Participer à un colloque : quelques conseils

Trop de personnes participent à un colloque sans réfléchir à la nature de cet exercice très particulier. Aussi, ils lisent, plus ou moins laborieusement, l’article qu’ils destinent à la publication. Résultat :personne n’en retire grand-chose tant les propos sont denses et durs à suivre à l’oral. Le colloque est un exercice oral dont la réussite dépend de votre capacité à créer du lien, pendant votre prestation, pendant celle des autres et entre les communications — là où s’échangent les vraies informations, autour du café. Que veut chacun dans un colloque ? Se sentir intéressant — se rassurer en se disant que l’objet de ses recherches n’est pas qu’une lubie personnelle. Aussi, à vous de vous intéresser aux communications des autres et de rendre la vôtre intéressante. Les conseils qui suivent sont le fait d’observations personnelles. Elles ne feront pas de vous un orateur hors pair, mais un meilleur orateur, ce qui est déjà pas mal. Voici donc quelques pistes. Une attitude conviviale – Parlez aux gens dès le début et présentez-vous en premier. Tout le …

lire à haute voix

La lecture à haute voix

J’ai consacré mon mémoire de Master 2 à la question de la lecture à haute voix. Le but était d’aboutir à une théorie de la pratique, en justifiant certains choix dans la manière de lire à haute voix, et en justifiant plus politiquement l’intérêt de la remettre au goût du jour dans les classes. On trouve dans ce mémoire beaucoup d’idées, et de citations, que j’ai remises dans ma thèse sur la mémorisation des textes, notamment ce qui concerne le rapport au temps pris/perdu. Je m’oppose dans ce travail à l’injonction de « mettre le ton » et propose à la place un travail sur le rythme issu de la technesthésie — art de la parole français peu connu. Et j’y inverse la perspective de la lecture à haute voix comme aboutissement d’un travail d’interprétation pour montrer comment en faire un outil d’interprétation concret et pratique pour les élèves, plutôt qu’un travail méthodologique mais trop abstrait fondé sur des grilles de lecture. Lire à haute voix

colloque

Organiser un colloque inoubliable

Il existe sur Internet des fiches très complètes pour l’organisation matérielle d’un colloque, comme celle-ci. Mais peu réfléchissent à l’esprit d’un colloque (ou d’une journée d’étude, ou d’un congrès… bref de tout rassemblement avec des communications orales). Quel est l’intérêt d’un colloque ? Si vous pensez que l’intérêt réside dans la qualité de fond des communications, vous faites erreur. Ce que veulent les gens est beaucoup plus simple : passer un bon moment. Qu’est-ce que cela signifie ? Les participants veulent avant tout créer des liens humains intéressants qu’ils garderont après le colloque, assister à des prestations orales stimulantes dans leur forme même s’ils ne maîtrisent pas le sujet (3 fois sur 4 vous ne comprendrez pas grand-chose au sujet, surtout si le colloque est interdisciplinaire), sentir qu’ils ont intéressé les autres… C’est ce qui le rendra inoubliable. Un colloque vaut pour ce qui se passe et se dit entre les communications : aux pauses, aux repas, aux sorties du soir… C’est à ce moment que les informations les plus intéressantes surviennent, au détour de conversations plus informelles. Sinon, …